Une tempête tropicale s’abat sur ESSENTIEL à Sandy Hook (New Jersey)

Le ciel nous est tombé sur la tête ce jeudi 26 Juillet à 20h.

Nous avions décidé de faire une pause dans la baie de Sandy Hook, juste avant d’arriver à New York. C’est un endroit agréable pour mouiller l’ancre et se préparer avant d’entrer dans les Narrows (reliant Upper New York Bay à Lower New York Bayet) pour se présenter devant la Statue de la Liberté. On en profite de nettoyer le bateau pour qu’il soit beau sur les milliers de photos qui seront faites au pied de Manhattan. Et puis il faut calculer les courants favorables, et attendre d’arriver quand il fait beau, ce n’est pas tous les jours qu’on fait New York à la voile !

A Sandy Hook nous étions dans ces préparatifs lorsqu’un orage est arrivé sur nous roulant de gros rouleaux gris menaçants au dessus de nos têtes. Nous avions bien vu l’épais rideau de pluie qui s’avançait sur nous, mais nous n’avons pas eu le temps d’anticiper une telle tempête. En quelques seconde ce fut un déchainement des éléments : une pluie battante, le fouet des éclairs autour de nous, le hurlement du vent avec des pointes enregistrées à 60nds, une mer levée avec des vagues de 1m alors que nous étions mouillés dans 90cm d’eau… ESSENTIEL tirant de toutes ses forces sur la chaîne, bondissant de gauche à droite. Un appui aux moteurs et l’efficacité de la Spade (fabuleuse ancre à l’épreuve des dérapages) m’a permis d’éviter d’aller nous échouer sur la plage. Mais notre fidèle Code Zéro, la voile magique d’ESSENTIEL n’a pas résisté… En quelques secondes, le déchainement des rafales s’est engouffré dans notre beau gennaker qui était resté enroulé à poste. Pas le temps de réagir car je devais en priorité maitriser le bateau pour ne pas qu’il dérape. Très vite les claquements de la voile l’ont transformée en lambeaux… Ce n’est que quelques minutes plus tard que j’ai pu affaler l’étai et le plaquer sur le trampoline, mais trop tard.

La tempête tropicale nous est passée dessus avec des vents à Force 10 et des pointes enregistrées à 59,9nds (Force 11). Dans cette catégorie on parle de « violente tempête ». La catégorie au dessus est « l’ouragan » avec des vents de supérieurs à 64nds.

Une arrivée à New York quelque peu mouvementée…

(3 commentaires)

  1. So sorry to see! We can imagine your frustrations. Hopefully, you’ll be as good as new very soon. We are headed to Plymouth, MA to solve an electrical leak causing severe electrolysis. Always something!

    1. Hi Jenny, yes this was a violent storm ! We’ll have to find a new gennaker.
      You’re right, there’s ALWAYS something ! Good luck for your electrical issues.

    • les gargalous on 1 août 2012 at 11:17
    • Répondre

    hello les essentiels
    bon plus de peur que de mal finalement , à part pour le magic code0, mais j’aurai pas voulu être à votre place pendant l’orage !
    nous sommes passés deux mois avant vous à sandy hook et avons également pris 40knt dans la passe et 30 knt au mouillage…pas très recommandable finalement cet endroit.
    on pense bien à vous en arrivant sur l’ile d’elbe ce soir.
    Bises à tous
    los gargalooo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.