«

»

Samedi 18 mai 2013 – Transatlantique retour, jour 15

Position : 43°04N 30°36W

Nombre de milles parcourus depuis le départ : 2421

0h00 – Nous sommes à la latitude du Cap Finistère (Nord du Portugal) et maintenant nous faisons route plein Est.

9h00 – Notre vitesse fond (SOG) est constante à 9-10nds sur une mer plutôt calme depuis maintenant plus de 24h. Nous sommes presque hypnotisés par le galop d’Essentiel sur l’eau.

Les fines étraves tranchent la mer en laissant jaillir sur les côtés de fines gerbes d’eau. Elles sont lavées par le flot continu, et fendent les vagues qui éclatent contre les parois accompagnées par de petites explosions qui pétillent contre les coques. Parfois le bouillonnement des vagues léchées par la nacelle fait vibrer le carré… Le mouvement du bateau rappelle celui d’un TGV lancé à pleine vitesse. Le bruissement de l’eau qui coure contre la coque et le sifflement de l’air nous vident l’esprit. Toutes ces sensations nous bercent lorsqu’il est temps de rejoindre nos couchettes.

Dans le sillage Essentiel laisse d’éphémères empreintes ; les bouillons d’écume se perdent vite dans cette vaste mer. Nous sommes passés par là mais nous ne laissons aucune trace, c’est la prérogative de l’océan, il n’appartient à personne. Contrairement à la terre que l’on peut s’approprier et cloisonner, la mer est une immensité de liberté qui refuse de se laisser marquer. Ici plus vite qu’ailleurs la nature reprend ses droits. Nous sommes passés par là, mais l’océan ne s’en souvient pas.

11h00 – Nous franchissons le 33e méridien à 12,5nds avec un ris dans la GV et le Solent un peu réduit.

14h15 – La latitude la plus haute de notre voyage est atteinte : 43°09’N, maintenant nous infléchissons légèrement notre route vers le Sud-Est.

Voici les points cardinaux de notre voyage :

– Nord, le  20 mai 2013 : 43°17.02’N 32°14’W (Atlantique Nord)

– Sud, le 9 mars 2012 : 11°59’N 61°45’W (Grenade)

– Est, le 10 sept. 2011 : 43°33’N 4°05’E (Départ de la Grande-Motte)

– Ouest, le 31 jan. 2013 : 21°35’N 81°35’W (Cayo Largo, Cuba)

18h30 – L’odeur des petits toasts grillés nous aiguise l’appétit : Louis nous prépare l’apéro.

19h00 – Dommage le vent baisse, nous faisons maintenant du 7nds, on a l’impression d’être à l’arrêt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>