Les moussaillons promus au grade de matelots !

P1010656P1010662Les moussaillons, Eliot et Loïg ont fait leur apprentissage de la navigation dès leur départ de la Grande-Motte en septembre 2011. Je me souviens c’était le 10 septembre précisément, et nous quittions le port avec deux enfants âgés de presque 12 ans en tenue de parfait marin : gants et gilets de sauvetages prêts à affronter les océans. On sourit en y repensant… Car même si les règles de sécurité sont respectées à bord d’Essentiel, les gilets de sauvetages ne sont maintenant réservés que pour le gros temps ou pour les navigations de nuit.

IMG_1206

Dès le départ nous avions établi les règles et surtout réparti les responsabilités : Loïg serait le moussaillon responsable de la coque bâbord et Eliot de la coque tribord. Ainsi il était simple de savoir qui n’avait pas fermé tel ou tel hublot, ou de rappeler à l’ordre celui qui n’avait pas fait ses galettes (bouts proprement enroulés sur le pont). Il est bien pratique finalement sur un catamaran d’avoir une paire de jumeaux ! Le vis a été poussé un peu plus loin lorsqu’il s’agissait de nettoyer les coques, même si le Cap’tain y participait largement. A l’arrivée au port lorsqu’il fallait sortir les haussières des deux pointes avant, lors de la mise en place des pare-battage de part et d’autre des deux coques, en remontant l’annexe à l’aide des deux palans… l’un à bâbord, l’autre à tribord ; à chacun sa place, à chacun son rôle !

IMG_1922C’est ainsi que les moussaillons ont fait leur apprentissage de la voile à bord d’un catamaran de 45 pieds. Quel bonheur ça a été de les voir évoluer tout au long du voyage, quelle étonnante capacité d’adaptation (même lorsqu’il s’agissait de travailler leurs cours du CNED par tous les temps !), quelle joie ça a été de les voir s’épanouir à travers la mer… Il m’a donc parut normal, à la veille de leur départ en avion pour la France, de leur faire passer un petit test pour les promouvoir au grade supérieur de matelots. Je me suis donc plongé dans le petit guide du parfait équipier et dans ma bible rouge des Glénans pour leur concocter le petit test pratique que voici : Test de matelots

C’est donc avec l’admiration d’un père et la fierté d’un capitaine que je les ai promu au grade de MATELOTS !

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.