Culebra et Culebrita, Spanish Virgins

Il existe de beaux mouillages peu fréquentés autour de l’île de Culebra, et nombreux sont bien protégés de la houle. Le plus connu est celui qui est au fond de la baie de Ensenada Honda, parfaitement calme et protégé (c’est un trou à cyclones) et l’on peut mouiller juste en face de la ville de Culebra (que l’on appelle parfois appelée Dewey). En 1989 le cyclone Hugo a frappé de plein fouet l’île ravageant tout sur son passage. La ville est maintenant un délicieux mélange de maisonnettes des Caraïbes et de cultures espagnoles.

On remarque vite un imposant pont levant rouge et blanc qui enjambe le canal, il parait que le pont ne s’est levé qu’une seule fois lors de son inauguration il y a trente ans et est resté coincé depuis. En ville on trouve quelques petits bars et restaurants qui ouvrent ou restent fermés au gré de leurs propriétaires. Nous sommes allés dans le bar-restaurant « The Dinguy Dock » au bord du lagon, bonne ambiance et internet gratuit.

DeweyL’ambiance est clame sur l’île et il faut s’armer d’une bonne dose de patience pour obtenir ce que l’on cherche. Traverser la petite ville pour se rendre à l’ouest sur Playa de Sardinas, on y trouve une boulangerie, un café, des boutiques et un centre de plongée. C’est de là que partent les mini-bus pour la très belle baie de Flamenco , c’est de là aussi que partent et arrivent les navettes maritimes.

Juste à l’entrée du lagon de Ensenada Honda, on trouve le mouillage de Dakity Harbor (18° 17.5’N 65°16.8’W) idéalement protégé de la houle par un récif à fleur d’eau, et vue imprenable sur l’île de Vieques.

Plus à l’est le petit mouillage de Bahia de Almodovar (18°17.9’N 65°15.3’W) est lui aussi extrêmement bien protégé. L’entrée est étroite mais bien visible. Une fois à l’intérieur c’est magnifique et les fonds de sable assurent une parfaite tenue face aux vents dominants de 20nds d’Est.

Culebrita2La perle est sans doute la Culebrita (18°19.2’N 65°13.7’W), une île déserte qui abrite dans son creux un très beau mouillage en face de la plage, mais attention le week-end des dizaines de vedettes viennent se mettre à couple au bord de la plage la musique à fond… pollution visuelle et cacophonie totale ! Autrement les jours de semaine, l’endroit est merveilleux. Tout au tour très beau snorqueling.

Char FlamencoA l’Ouest de Culebra nous avons aussi contourné la petite île de Cayo de Luis Pena, il y a une très belle plage au Sud (18°18’N 65°19.9’W). Un peu plus haut (18°18.3’N 65°20.27’W) une seule bouée permet d’aller faire en annexe un beau snorkeling en annexe sur Cayo del Agua (18°18.7’N 65°20.9’W).

Baya de Flamenco (18°20’N 65°19’W) est une très belle plage mais le mouillage est exposé à la houle de secteur Nord. Un vieux char d’assaut rouillé trône sur la plage… il rappelle le passé militaire de l’île que les américains ont un moment géré comme chasse gardée.

Cayo NorteEnfin Cayo Norte, au Nord de Culebra est une île privée où il est apparemment interdit d’entrer. Un panneau affiche « SVI investment »…  de beaux hôtels dans quelques années ? Un beau mouillage protégé de la houle du Nord (18°20’N 65°15.1’W) et face à la plage.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.