«

»

Carnet de Bord de Béa : Visite de l’île de Gorée (Dakar)

Le capitaine est malade ! Une bonne bronchite déclenchée par la pollution intense de Dakar nous contraint à retarder un peu notre départ. Comme en plus il y a un coup de vent, nous allons attendre un jour de plus avant de partir dans le Saloum. Petite consultation d’un médecin qui se déplace au CVD pour faire une inhalation de Ventoline au Cap’tain, puis il faut trouver une pharmacie pour la prescription d’antibiotiques en cas d’infection, car dans le Saloum il n’y aura rien de tout ça…

Nous décidons donc d’emmener les enfants sur l’île de Gorée que nous avions déjà visitée il y a huit ans : que dire ? Un très beau lieu de commémoration de la cruauté humaine… A voir absolument. J’espère que les enfants du haut de la candeur de leurs douze ans ont saisi l’importance de ce lieu symbolique.

Mais c’est aussi un haut lieu du tourisme, avec tout ce que ça comporte de négatif. Tout d’abord vous êtes certains de vous faire alpaguer par une professionnelle qui va profiter de votre attente à l’embarcadère pour faire ami-ami (en réalité vous tenir la main pendant toute la visite pour vous amener dans les boutiques à touristes, les restaurants, et donc toucher des commissions). Puis à votre arrivée vous serez sollicités par une nuée de vendeurs de tous poils qui vous harcèlerons jusqu’à votre départ. Ne sympathisez pas, car si vous sympathisez trop, ils vous feront comprendre votre ingratitude de leur avoir fait perdre leur temps avec vous si vous n’achetez pas. C’est dommage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>