Carnet de Bord de Béa : Prendre son temps dans la ville qui ne dort jamais

Nous venons de passer un mois complet à New York et nous n’avons presque pas vu le temps passer…( Il semble que ce sentiment ne me lâche pas depuis un an…)

Le luxe suprême, pour certains, c’est l’espace, pour moi depuis le début de ce périple, c’est aussi et surtout le temps (d’autant plus que l’espace à bord d’un bateau reste limité !). Prendre le temps de flâner, de humer, d’errer, d’observer, de rêver, d’apprécier, de découvrir, prendre le temps de vivre tout simplement.

Au début de notre séjour newyorkais nous avons reçu des amis de terre, venus nous rendre visite, avec qui nous avons visité New York en ‘mode marathon’, rythme que l’on s’impose souvent lorsqu’on ne reste que quelques jours. A leur départ nous avons alors pris le temps de flâner le nez au vent afin de goûter aux plaisirs visuels qu’offre New York en partant à la découverte de ses quartiers : Upper East Side, Chelsea, Tribecca, Soho, Little Italy, Midtown… Autant de touches de couleurs, d’ambiances et de styles différents.

Les enfants sont eux aussi plongés dans la ville, ils prennent le métro comme s’ils habitaient là depuis des années, grimpent dans les bus en lançant de joyeux ‘Hi !’ aux chauffeurs, arpentent les ‘Avenues’ et les ‘Streets’ qui quadrillent New York, et s’orientent grâce au soleil qui se lève à l’Est et se couche à l’Ouest… Bref même dans New York ils naviguent !

Depuis peu, notre rythme s’est quelque peu ralenti et il est rare que nous quittions le bateau avant le début d’après midi. Il faut dire au risque de casser cette image idyllique, que les contingences (courses, lessives, entretien du bateau) restent malgré tout bien présentes ! C’est un matin à bord d’Essentiel que j’ai vu arriver un grand gars en canoë kayak passionné des Outremer 45 (et oui il y en a même à NY !). Le soir même, nous sommes invités dans l’Upper West Side pour un apéro entre amis, ambiance très Woddy Allen et discussions à bâton rompu.

Fervente lectrice de « Time Out », magazine dédié aux sorties et événements newyorkais, nous profitons de quelques bonnes surprises : le Guggenheim ouvert au public gratuitement le vendredi  à partir de 16h,( nous sommes devenus les pros des bons plans pas cher !,), nos petites soupes bio au sous sol de la gare centrale,  une après-midi cerf-volant sur le Pier 82, une séance de lecture au frais dans la salle de lecture de la bibliothèque nationale de New York loin du bruit et de la chaleur de la ville, un tournoi d’échecs improvisé avec les enfants à Washington Square, une séance de ciné en plein air sur écran géant à Bryant Square… Le drive-in n’existe pas à NY (tant mieux car l’équipement nous manquerait), c’est allongés sur l’herbe tendre d’un parc newyorkais entourés de buildings que nous profitons de la séance offerte. La programmation n’a rien d’original : « Indiana Jones and the Raiders of the Lost Ark »… mais quelle ambiance! Il fait doux, la foule s’amasse sur la pelouse et dans les allées, de petites chaises et tables sont installées, le Cap’tain va nous chercher des pizza/coca,(ici, fini les  dorades coryphènes) tout y est. Mais pour nous adultes, le spectacle ne se situe pas sur l’écran géant qui s’anime mais tout autour de nous : jeunes, moins jeunes, tous applaudissent à chaque prouesse d’Indiana Jones, sifflent les « méchants », et rient comme des enfants. Une ambiance jamais vue, on n’en revient pas et on se paye quelques bonnes crises de fous rires… Nous sommes dimanche soir en plein centre de Manhattan à nous faire une toile entourés des gratte-ciel tous illuminés, pour les garçons tout semble normal, pour nous c’est presque irréel !

Le lendemain on prendra le temps de faire un brunch chez Isabella à l’angle de Colombus av. et de la 77e, puis nous irons flâner au Flea Market (marché aux puces) juste à côté, avant peut-être de finir la journée allongés dans la fraîcheur de Central Parc…

 

(2 commentaires)

    • les gargalous on 20 septembre 2012 at 21:28
    • Répondre

    salut les zamis
    ben dites donc y ‘en a qui s’en font pas pendant que y’en a qui bossent 🙂 profitez en, profitez en …on pense bien à vous et on vous envie d’être tjrs sur l’eau. Ici le retour sur terre est différent, le moins que l’on puisse dire. Eclatez vous bien en pensant à nous de temps en temps et restez pas trop longtemps dans le nord pour pas vous faire attraper par le froid.
    Bises à notre équipage favori
    les gargarennaisautravail….

  1. On pense très souvent à vous et aux tartes à la praline dont on va se gaver ensemblevà Lyon! Ici ça caille mais c’est superbe!
    On va commencer notre descente vers le soleil!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.