Carnet de Bord de Béa : Petit Saint Vincent

Il est 7h et je regarde le lever du Soleil sur l’île de Petit Saint Vincent, s’il existe un petit paradis sur terre, celui-ci en est certainement un ! J’ai été très séduite par la Guadeloupe et la Martinique mais il me faut avouer que les îles Grenadines ont un paysage encore plus « carte postale » et si l’on cherche sable blanc et eau turquoise je n’ai jusqu’à présent jamais rien vu d’aussi beau…

Hier nous étions à sur l’île de Union au mouillage qui fait face au village de Clifton, endroit très animé avec son dédale de petits restaurants, bars, échoppes et vendeurs de fruits et légumes. Soudain au loin le Cap’tain aperçoit un catamaran Outremer 45 avec un taud rouge qui quitte le mouillage, il s’agit de « IOD’L », bateau copain que nous avions rencontré à la Grande Motte juste avant notre départ et que nous n’avions jamais réussi à croiser depuis ! Appel VHF, Stéphane répond, et oui c’est bien eux, c’est trop bête on se croise une fois de plus à quelques minutes près…

Après Union nous décidons d’aller rejoindre l’île de Petit Saint Vincent où se trouve IOD’L, à moins d’une heure de Clifton. Stéphane nous informe que le mouillage est paradisiaque (compte tenu du nombre de mouillages déjà effectué par les bateaux que nous croisons, nous savons que les critères des uns et des autres sont de plus en plus élevés…), à peine une heure après nous les retrouvons et passons une soirée très agréable à la joie des moussaillons qui font connaissance (très vite) avec Hugo un nouveau copain de mer de leur âge et comble du bonheur…  joueur de tarot !

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.