Carnet de Bord de Béa : Après le fantôme de Sandy, les monstres d’Halloween !

Malgré le froid sibérien qui nous touche (je sais, il faut bien qu’on en bave un peu quand même !), nous endossons nos polaires et vestes de quart et filons en annexe avec BLUE NOTE fêter  » l’après Sandy  » sur CAJOU. Les trois équipages sont bien soulagés, si l’ouragan était passé un peu plus au sud… Si nous étions restés plus au nord… comme quoi il suffit de pas grand chose!

Difficile ce matin d’imaginer qu’un cyclone est passé si près de Deltaville, il fait un soleil radieux et la baie est très calme, le froid nous contraint de quitter le ponton de Bill et Mary car nous n’avions pas la bonne prise de quai et donc pas la possibilité de brancher nos chauffages d’appoint. Vital !

Nous avons trouvé une place à la petite marina juste en face avec tout le confort. Une piscine (pas pour le moment), des vélos à disposition, et même voiture de courtoisie : un énorme 4×4 qui doit dater des années 80, un post-it est collé sur le tableau de bord  » I’m old please take care of me!  » J’ai vite sauté dans mon vieux 4×4 pour aller me balader et faire quelques courses, l’endroit est splendide surtout sous le soleil, mais les températures restent toujours très basses.

Ce soir Bob, le voisin de Bill, nous a proposé de fêter Hallowwen au musée maritime où ils attendent plus de 500 enfants (!) Inutile de vous dire que les garçons sont très excités à l’idée de faire la fête déguisés en montres et autres squelettes et zombis. Au vu des préparatifs, ça promet d’être grandiose.

Depuis plus d’un mois déjà, sur toutes nos étapes, nous avons été surpris de voir à quel point les Américains prennent cette fête au sérieux. Les adultes se déguisent et transforment leurs maisons, les friandises sont achetées en paquets industriels, les enfants se transforment en monstres… Cette fête malgré ses origines anglaises (c’est une contraction de l’anglais All Hallows Eve) n’a pourtant jamais pris en France ; « trop anglo-saxone » comme dirait mon oncle anglais Rich ! Elle est aussi trop commerciale pour nous les petits français, et nous ne saurions nous travestir en monstres pour quémander des bonbons !

Quand nous sommes arrivés à la fête, nous nous retrouvons en plein délire notre ami Bob, un américain bon père de famille est ce soir déguisé un bandeau sur l’œil et un couteau planté dans le ventre ! Il accueile  chaleureusement les familles qui arrivent en groupes, nous nous retrouvons au milieu d’une foule de squelettes et moribonds en tous genres. Le petit bois qui longe le musée à été décoré de toiles d’araignées, de tombeaux en carton pâte, avec ambiance lumière bleue et fumigènes … Les cris sortent de la nuit qui tombe et nous avançons dans cette forêt. Je suis épatée on s’y croirait vraiment, adultes et enfants jouent le jeu « incredible » !!!!

Nous y retrouvons les PENN GWEN et nous réchauffons autour d’un  » hot dog café chaud « … j’avoue qu’un bon vin chaud aurait fait l’affaire, mais c’est vrai, nous ne sommes pas en France !

Nous rentrons au bateau frigorifiés mais ravis de cette soirée, encore une de celles gravée dans nos mémoires. Nous mettrons les voiles demain pour Norfolk avec nos amis où nous attendrons la bonne fenêtre météo pour passer le cap Hatteras et nous poser quelques jours à Charleston en Caroline du Sud. La jolie ville de Charleston (où nous retrouverons une température agréable de 22° !)sera notre dernière étape aux USA avant de mettre les voiles pour quatre jours de nav vers les îles Bahamas, température annoncée 25° !

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.