Carnet de Bord de Béa : Annapolis, Maryland

Depuis déjà une semaine nous sommes à Annapolis dans le Maryland avec nos amis NOIX DE CAJOU et GADJO DILO.

Nous étions cessés ne rester quelques jours mais le temps passe vite et nous profitons agréablement de l’expertise de Michael (Capitaine de CAJOU) pour changer notre parc de batteries qui a déjà bien vécu, tout comme celui de GADJO DILO.

La solidarité entre bateaux n’est pas un vain mot. Sur terre la solidarité s’exprime plus difficilement, l’entraide dépasse difficilement le rayon du cercle d’amis. En mer le soutient se fait d’instinct, les relations se font vite et les échanges sont souvent spontanés et chaleureux. Ceci est sans doute du à la condition potentiellement précaire du marin sur l’eau, sa vie peut vite tourner au désarroi sans une âme charitable pour l’aider.

C’est ainsi que quelques 800Kg de batteries sont sorties à bout de bras des deux bateaux ESSENTIEL et GADJO DILO. Et bien sûr la même masse est très rapidement à nouveau enfournée dans les cales, les dos des trois capitaines n’en peuvent plus !

Nous, on profite de toute cette effervescence à bord pour aller nous promener avec Isa (la Seconde de GADJO DILO) dans cette superbe petite ville dédiée à la Marine. Les maisons d’Annapolis sont en briques rouges, les jardins bien tondus de près et les rues sagement animées. On se pose pour un « tea Time » dans une petite librairie salon de thé, concept très en vogue j’ai remarqué aux États-Unis. L’endroit est charmant, petite maison victorienne aux parquets craquants, mélange subtil d’odeur de bois, de café et de vieux bouquins d’occasion. Quelques petites tables rondes où l’on s’assoit pour papoter ou lire, ou au choix une petite terrasse pour les beaux jours, on est bien loin de la FNAC…

Les premiers jours le « Sail Boat Show » bat son plein, ambiance de navigateurs, ce salon nautique est le plus gros salon nautique des US et on arpente les stands chacun à la recherche de toutes ces « petites » choses qui nous manquent toujours à bord. C’est le paradis des derniers gadgets et derniers trucs en tous genres. Les capitaines ont du mal à résister aux tentations. Pourquoi pas ce truc qui se monte au dessus des hublots de pont ? Et ce machin qui se colle tout seul ? Et tu as vu ce bidule qui donne l’heure, la vitesse et l’âge du capitaine en même temps ?!? Le problème est que ces trucs, machins et bidules coutent une fortune…

Au Boat Show nous retrouvons aussi nos amis Pen Gwen, Colibri et Balafenn. Ça fait une belle équipe, 12 adultes et 7 enfants, surtout quand on débarque tous au restaurant, je vous laisse imaginer la tête du pauvre serveur, surtout lorsqu’il nous demande la cuisson des viandes de nos hamburgers… « well done, medium rare, rare… ». Au final nous recevrons tous nos plats avec des viandes bien cuites dans distinction, et très franchement on ne lui en voudra pas !

On se plaît beaucoup ici à Annapolis et on resterait plus longtemps si la fraîcheur ne nous menait pas la vie dure. Depuis un mois que nous sommes au nord est des États-Unis, les réveils sont difficiles avec une température rarement au dessus de 12° le matin et 80% d’humidité. Dans ces conditions, difficile de sortir de la couette et d’un commun accord le CNED ne commence pas avant 9h, heure à laquelle avec l’aide du four (et oui système D), on atteint les 20° dans le carré ! Dire qu’il y a un an pile, nous étions au Sénégal où nous mourrions littéralement de chaud avec 36° et aussi 80% d’humidité. Bon , au moins ici pas de moustiques ! Mais même si la température est fraîche, j’avoue apprécier ce changement de saison, quel plaisir de voir la végétation changer de couleur, d’apprécier les odeurs de l’automne, et puis il y a le côté « cosy » du bateau tous hublots fermés maintenant la chaleur familiale. Cela dit quand Michael hier soir nous a proposé une soirée à bord de CAJOU , on n’a pas hésité une seconde. Il faut dire que CAJOU a le chauffage central et dîner sans être engoncés dans nos polaires a été un véritable plaisir ! Je ne sais pas si c’est le chauffage ou le bon vin mais après vingt minutes les trois équipages étaient en T-shirt.

Bon, on n’est plus sous le soleil des Antilles mais on passe vraiment de très bons moments dans cette région, ici dans le Chesapeake on est très loin des clichés des mégapoles américaines, on se croirait dans une petite ville de province britannique avec un « vrai » centre ville coquet et agréable à vivre.

Evidemment les journées sont rythmées sur le CNED le matin, et là je dois dire que les garçons m’impressionnent. Ils se sont organisés en toute autonomie et font contentieusement leur programme journalier, et chose  incroyable, ils s’y tiennent !!! Eliot fait même preuve d’une étonnante assiduité. En sera-t-il de même aux Bahamas où l’appel des eaux claires et de la faune sous marine sont autant de tentations irrésistibles ? Nous profitons au jour le jour de ces moments tous ensemble car  quand nous pensons aux quelques huit mois qui nous restent il y a un petit parfum de retour qui flotte, d’autant plus que nous avons eu quelques messages de personnes intéressées par l’achat du bateau, arggh !! NOTRE ESSENTIEL !!!!! Mais il faut bien nous préparer à cette échéance qui arrivera bien plus vite qu’on ne le pense…

 

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. BONJOUR
    je viens encore de me régaler en lisant ton blog
    Peux tu me donner le point gps du mouillage a fort lauderdale stp
    et la ou vous serez ces 10 prochains jours a peu pres au cas ou l’on passe pas trop loin
    bonne nav a vous tous
    en tout cas même si ce fut court j ai été content de vous rencontrer
    guy

    • Blandine on 22 octobre 2012 at 18:08
    • Répondre

    Super Babar va être content d avoir de la lecture. Cela faisait un moment que je n’étais pas allée sur essentiel
    Biz

    • les gargalous on 27 octobre 2012 at 18:20
    • Répondre

    salut les Zamis
    deltaville, excellent mouillage pour attendre sandy ! on y a passé une nuit en remontant ; c’est super mignon mais y a pas grand chose à faire, sauf un magasin de glace de mémoire .
    on pense bien à vous en espérant que vous aurez que de la pluie et pas trop de vent.
    généralement après les grosses dépressions le temps reste un peu instable, mais un gros anticyclone peut se développer pour vous permettre de descendre vers les bahamas.
    ici c’est aussi l’automne qui commence. les arbres se parent de mille feux , les jours se font plus courts, les températures baissent et la pluie est au rendez vous ! bref, on en a rien à f… de leur automne de m… !!!on veut du soleil et de l’eau chaude et bleue sous les coques de gargalous !!! un point c’est tout !! 🙂 blague à part, la reprise c’est vraiment pas marrant; heureusement qu’on continue de voyager grâce à vous : n’arrêtez pas s’il vous plait !!! Essentiel devrait être reconnu d’utilité publique !! que dis je !! c’est le meilleur des anti- dépresseurs !! alors continuez sinon vous rejoindrez le club des déprimés.! 🙂
    on vous embrasse bien fort et amusez vous bien
    los gargalos

    1. Merci nos Gargalourennais!
      Tout va bien , on est bien préparé!
      Essentiel est bien amarré, on n’a plus qu’à attendre!

    2. Ca fait plaisir des messages de bateaux copains qui se soucient de nous comme ça ! Il faut dire qu’avec les Kervan vous êtes les seuls à nous avoir écrit concernant Sandy…
      A terre les préoccupations semblent être toutes autres 😉

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.