«

»

Cadix – Gibraltar – Barcelone, 3 étapes et la fin d’un rêve.

Cadiz (Esp)

CadizAprès un repos bien mérité dans la superbe ville de Cadix en Andalousie espagnole, nous avons vraiment réalisé la longue route que nous venions de parcourir dans l’Atlantique Nord. Cette grande parabole de 3 632 milles nautiques (6 726km) nous a laissé un peu le vertige, et c’est une fois à terre que nous avons pleinement mesuré la dimension de notre voyage transatlantique.

Cadix est bâtie sur un rocher relié au continent par une chaussée étroite et au bord d’une baie ouvrant sur l’océan Atlantique. C’est parait-il une des plus anciennes villes d’Europe. Après la traversée transatlantique de Christophe Colomb en 1492, les navires espagnols qui rapportaient les trésors des Amériques élirent Cadix comme port d’attache et la ville devint une des plus riches d’Europe. Aujourd’hui « la tacita de plata » (la tasse d’argent, c’est ainsi qu’on l’appelle) vaut vraiment le détour. Cependant la marina qui nous accueille n’a pas d’intérêt particulier, mais hors saison les places en sont pas chères. Le centre ville est à 15 minutes à pieds.

Gibraltar (GB)

GibraltarAprès la belle de Cadix nous avons rejoint le rocher de Gibraltar et sa teinte so british. Contrairement à l’aller nous ne sommes pas allés en marina, mais au mouillage côté espagnol dans l’avant-port de La Linea de Concepcion (36°09.56’N 05°21.3’W).

Pour rejoindre le centre de Gibraltar il faut compter une bonne demi-heure de marche et passer la frontière (incredible isn’t it ?) pour faire un saut dans l’enclave du royaume de sa majesté la Reine Elisabeth II. Attention ne pas oublier son passeport sous peine de faire un aller-retour au bateau (toujours à pieds) ! Juste derrière la ligne, une cabine téléphonique rouge vous accueil dans le monde stéréotypé britannique, et il faudra traverser à pied la piste de l’aéroport pour rejoindre la ville de Gibraltar.

Voir notre article du 20 Sept. 2011 sur Gibraltar : http://vogue-essentiel.fr/?p=4173

Barcelona (Esp)

Port-Vell

Port Vell

Le bulletin météorologique délivré par le CrossMed sur la VHF annonce un « grand frais fraichissant coup de vent » dans le golfe de Lion. Traduction pour les néophytes : restez à l’abri, ne vous aventurez pas en mer sous peine d’une bonne rouste. Nous devons donc faire une pause en chemin : Ibiza ou Barcelone ? La Tramontane soufflant fort dans le Sud-Est, nous optons pour Barcelone qui est bien mieux protégée le long de la côte avec une mer plus calme.

515NM séparent Gibraltar de Barcelone, trois petits jours de navigation bien tranquilles. Nous prendrons une place au port Vell en plein centre de Barcelone, très agréable mais aussi très onéreux : 110€ la nuit (contre 60€ à Cadix). Nous nous plongeons avec plaisir dans la Rambla, les Halles de la Boqueria, déambulons dans les ruelles de la Ciutat Vella (la vieille ville) pour finir le soir au restaurant Los Caracoles et déguster un excellent cochon de lait… J’adore Barcelone !

 

Mais où suis-je ? A Barcelone ! En Méditerranée ! Les Antilles me semblent si loin déjà…

Cuba ? C’était il y a six mois…

La côte Est des Etats-Unis ? C’était il y a un an…

Les Grenadines ? C’était il y a deux ans…

Le Sénégal ? C’était il y a une éternité…

Il va falloir que je m’y fasse, notre voyage, mon beau projet, le rêve de ma vie se termine…………..

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>