Big Sand Cay, îles Turques

Ce matin nous quittons les îles Turcks par un petit vent arrière de 15 nœuds pour nous rendre aux Caïcos à 25 nautiques au Nord-Ouest. La mer est belle, il fait beau et le Code Zéro nous propulse doucement. Nous nous laissons bercer par la musique des vagues sur les coques et le Concerto pour piano N°9 de Mozart en fond… La remontée vers l’Ouest est vraiment facile.

Nous sommes arrivés hier de nuit sous le vent de Big Sand Cay (21° 11N, 71° 15W), une petite île de sable à l’extrémité Sud des Turcks. L’arrivée de nuit en contournant les petits récifs des Trois Maries était de toute beauté. Eclairés au croissant de lune nous avons mouillé l’ancre dans quatre mètres d’eau cristalline qui sous le feu du projecteur laissait apparaitre un sable blanc immaculé. Nous étions bien à l’abri du vent qui avait forci et qui avait bien entendu levé un peu de houle. C’est toujours une sensation étrange d’arriver de nuit, les formes et les contours ont toujours l’air plus menaçants, les fonds sont toujours un peu suspects, les odeurs et les bruits ne sont jamais bien familiers. Mais ici, sous le vent de cette toute petite île en plein Atlantique, nous étions biens.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.